L’Épopée africaine

AfriqueL’Épopée africaine
De la colonne Leclerc à la 2e DB

 

 

Après avoir rejoint l’Afrique pour continuer la lutte contre l’ennemi, le capitaine de cavalerie Philippe de Hauteclocque, ayant pris le nom de Leclerc, rallie une partie de l’Afrique équatoriale française à sa cause.
Le 27 août 1940, il est nommé gouverneur du Cameroun.

Puis, avec seulement 99 véhicules anciens et inadaptés et les 350 hommes du régiment des tirailleurs sénégalais du Tchad,
Leclerc lance une offensive sur la forteresse de Koufra en Libye.

Le 1er mars 1941, malgré sa supériorité en nombre et en armes, la garnison italienne capitule devant Leclerc et ses hommes.

Ceux-ci prêtent alors le serment de Koufra qui les unira tout au long de leur épopée :
« Jurez de ne déposer les armes que lorsque nos couleurs, nos belles couleurs, flotteront à nouveau sur la cathédrale de Strasbourg. »

La colonne Leclerc lance alors de nombreuses offensives sur le Fezzan.
Elle rejoint ensuite les forces britanniques du maréchal Montgomery combattant l’Afrika-Korps, puis participe aux opérations contre Rommel en Libye et en Tunisie.

L’ennemi définitivement chassé de ce front, il reste à préparer ces Français libres pour le grand jour.

 

 

 

DOSSIERS

DOCUMENTS

AFRICAIN et CAVALIER

Désolé, ce contenu est réservé aux utilisateurs enregistrés.

Veuillez SVP vous identifier ou vous inscrire

Print Friendly, PDF & Email